Une histoire de famille

La passion du café, de génération en génération

 

L'évolution de la Maison Richard se confond avec celle de la vie parisienne et française... des cafés, bistrots et restaurants, formés essentiellement d'Auvergnats qui quittaient leur région pour rejoindre la capitale.

L'histoire de la Maison Richard commence avec son fondateur, Auguste Fayel. La date de création remonte précisément au rachat d'un entrepôt 11 rue des Cailloux à Clichy par Pierre Fayel, arrière cousin d'Henri Richard.

 

Henri Richard rachète l’affaire familiale à son cousin Auguste Fayel à l’âge de 40 ans ; les vins Richard sont nés !

L'affaire se développe, fidèle au principe d'entre aide, où les relations avec les clients dépassent le cadre de simple fournisseur, allant jusqu'à accompagner leur installation ou à trouver une place de gérance

 

Le mouvement vers la consommation des vins au comptoir, aux dépens des alcools forts, s'accentue. Henri travaille plus étroitement avec son frère cadet, Georges, installé en Algérie où il dirige une affaire de négoce en vins et des propriétés viticoles.

Les entrepôts de Clichy s'agrandissent pour permettre l'installation de chaînes de mise en bouteilles. Les cuveries peuvent à présent stocker 30000 hl tandis que de nouveaux entrepôts de stockage sont ouverts dans l'est parisien à Bercy.

L'ère du litre vient remplacer l'ère du fût.

 

André Richard, fils aîné d'Henri, entre dans l'entreprise et crée l'activité torréfaction de café à Asnières. En 1964, Pierre Richard, son frère, rejoint la société après ses études pour développer l'activité café à Paris et faire de Cafés Richard une entité à part entière.

 

Pierre Richard prend la direction des Cafés Ladoux historiquement implantés au 71 de la rue Lecourbe à Paris 15ème, à la suite de son beau-père, Julien Ladoux.

 

Cafés Richard choisit Gennevilliers pour implanter son site de torréfaction, c'est toujours le siège de la société.

 

La société se développe en province, en commençant par Tours où une unité de torréfaction est également mise en place. Aujourd'hui, l'ensemble du territoire national est couvert au travers de 11 agences régionales.

 

Arnaud Richard et Anne Richard Bellanger rejoignent l'entreprise aux côtés de leur père.

 

Rénovation totale du site de torréfaction de Gennevilliers avec l'acquisition de nouveaux torréfacteurs à la technologie moderne et des lignes de conditionnement performantes, tout en respectant l'état d'esprit d'une tradition française des industries artisanales.

 

Création des boutiques Comptoirs Richard, vitrine de la marque Cafés Richard. Ce sont aujourd'hui 7 magasins parisiens qui sont implantés dans les quartiers vivants et commerçants de la capitale.

 

Très impliqué dans la qualité de ses produits et la transmission des connaissances de ses experts, Cafés Richard devient organisme de formation agréé avec l'Académie du Café.

 

Le site de Gennevilliers est entré dans une démarche qualité par le biais de l'obtention de la certification ISO 9001.

 

Création d'un département Export, en plein essor aujourd'hui, avec des distributeurs sur l'Europe, l'Asie, le Moyen Orient, Amérique...

 

Inauguration des nouveaux locaux de l'Académie du Café, dans un bel espace équipé de postes Barista, salle de dégustation, laboratoire... de nombreux modules pratiques sont dispensés. Dans la foulée, l'UniversiThé ouvre ses portes dans ce même lieu, dédiée aux formations thés & tisanes.