Bolivie

Provenance de nos cafés

LE CAFÉ BOLIVIEN, BIO & ÉQUITABLE

Petite histoire de café en Bolivie

Avec une production d’environ 5 400 tonnes d’arabica dont 80% sont exportés, la Bolivie est un petit producteur de café sur le marché international.

Mais elle dispose d'un formidable potentiel biologique et climatique dans certaines régions (les Yungas principalement) pour la culture du café. Aujourd’hui, près de 30 000 familles, dont la plupart sont des petits producteurs, dépendent de la filière du café. Elles ont acquis au fil du temps, surtout ces 15 dernières années, les connaissances techniques, administratives et commerciales nécessaires à l’exportation directe du café.

Les coopératives paysannes gèrent plus de 70% de la production nationale, dont près de la moitié sur le marché équitable. On évalue qu’un peu plus de la moitié des familles de caféiculteurs du pays sont membres d’une coopérative. Chaque organisation regroupe entre 50 et 400 familles et gère l’ensemble des opérations de production et transformation de manière indépendante.

D'où vient notre café ?

Les Yungas correspondent au piémont amazonien, une région montagneuse à la transition entre la forêt amazonienne et les steppes d’altitude de la cordillère des Andes. Couvert d’une forêt dense dans les zones basses, ce versant des Andes présente un climat chaud et humide, favorable à la croissance du café Arabica entre 1 300 et 2 000 m. La province de Caranavi fournit près de 80% des volumes nationaux, son économie dépendant entièrement de la filière café.

Quant au système de production, essentiellement agroforestier et biologique, il contribue au maintien de la biodiversité, à la qualité de l’environnement et l’originalité de ce cru.

Une antenne locale : notre filiale Lobodis

Les Cafés Lobodis sont aujourd’hui le premier importateur de cafés équitables en Bolivie, l’un des premiers à avoir fait le pari de la relation directe avec les coopératives de petits producteurs. Dans ce contexte un peu particulier, il leur a semblé pertinent d’accroître leur proximité avec des coopératives productrices, dans un premier temps afin de coordonner et de garantir leurs approvisionnements. Puis, les activités ont rapidement évolué vers un soutien au processus de formation et d’assistance technique aux producteurs.

L'antenne emploie 2 professionnels locaux, dont 1 agronome spécialiste du café.
L’assistance technique est dispensée sous 2 formes :

  • Des formations sur différents thèmes, identifiés par les producteurs et les organismes impliqués localement. Des parcelles démonstratives ont été mises en place afin de servir de support de formation pour les aspects productifs
  • Le cofinancement de petits investissements communautaires liés à l’amélioration des caféières (pépinières, fabrication d’engrais…) ou encore des matériels nécessaires aux activités développées par les groupes de femmes.