Brésil

Provenance de nos cafés

Le Brésil : 1er producteur mondial

Les cafés du Brésil possèdent une rondeur et des notes miellées qui font de cette origine un ''must'' pour l’équilibre de nos meilleurs assemblages. Leur douceur et leur faible acidité laissent s’exprimer les autres origines pour des ''blends'' en toute harmonie.

 

Nous proposons également un Grand Cru : le BRÉSIL BAHIA LAVÉ - Terra Roxa. Un terroir d'exception dont le café légèrement acidulé révèle des notes de cacao et de caramel en fin de bouche...

Située au Nord de l’état de Minas Gerais, Bahia est la région la plus importante en terme de production et d'exportation de cacao. Le café ne représente peut-être qu’une faible partie de sa culture mais il est grandement réputé pour sa qualité. Cultivé entre 1000 et 1700 m d’altitude, les grains y sont lavés et majoritairement séchés au soleil, protégés de la rosée matinale par de grands pans de toile.

Une attention toute particulière est portée aux cafés de cette région, considérés comme les meilleurs du Brésil, car ils offrent des saveurs riches, douces et finement fruitées à la tasse.

 

Le Brésil est le 1er producteur mondial de café avec environ 57,6 millions de sacs de 60 kg. A lui seul, il contribue à environ 25% de la production mondiale de l’Arabica. Ce sont des Français qui en importèrent les premières graines en fin du XVIIIè siècle… et imaginez aujourd'hui 4 millions de caféiers plantés dans 17 Etats sur les 26 que compte le pays…

Le Minas Gerais

Souvent appelé l'état montagnard du Brésil, il est idéalement situé dans une région vallonnée propice à des conditions optimales de précipitation et d'exposition, avec des altitudes oscillant de 1100 à 1400m. C'est la plus grande zone de production d'Arabica offrant de multiples variétés : Catuai, Catucai, Mundo Novo, Yellow Bourbon… Varginha, la ville centrale de cette région caféière, est le cœur des structures logistiques nécessaires à la réception, la préparation et l'expédition du café à destination du monde entier, via le port de Santos.

Suivant les dernières estimations, 71% des fermes (Fazendas) se situeraient en dessous de 10 Ha, 25% en dessous de 50 Ha et seulement 4% au-dessus de 50 Ha. Les petits producteurs travaillent très souvent par le biais de coopératives qui permettent de protéger au mieux leurs intérêts économiques par rapport aux fluctuations du marché.

La gestion des plantations s'assure d'obtenir un rendement optimal des caféiers avec une coupe régulière qui fortifie les plants. La pulpe et les matières organiques issues de la préparation sont également réutilisées comme fertilisants naturels pour les caféiers. Rien ne se perd… Si la méthode de préparation est en très grande majorité la voie sèche, la présence de cafés lavés ou semi-lavés confère de très bonne qualité à la tasse.

Grâce à la demande croissante de cafés certifiés de la part des pays importateurs, l’accent est de plus en plus mis par les producteurs sur le respect de la biodiversité, délimitant des zones protégées au sein même des plantations.

Les Brésiliens consomment 20% de leur production, réservant les meilleures qualités à l'exportation. Ils dégustent leur cafezinho dans de petits verres traditionnels, en un mode filtration assez corsé. Avec la samba et le ballon rond, le café est l'une des stars du Brésil !